[ PORTRAITS ]

 

BRANCH &
       BOUDUBAN

2011 Après des années de recherche, une matière, un motif commun s’impose : les tricksters-tricheurs, héros drôles et fourbes de leur troisième spectacle ”DES ANGES ET DES FARCEURS”.
2002 Création de ”CONTE”, l’histoire de leur Cendrillon. Ils jouent leurs deux spectacles des centaines de fois en Suisse et dans les pays avoisinants, mettent au monde des enfants, travaillent à des créations chacun de son côté, tout en continuant de chercher ensemble.
2000 Bouduban trouve un minuscule escarpin au moment même où Lady D disparaissait. Voilà le déclencheur de leur deuxième spectacle. Deux ans de travail, de bouts de doigts, de charabia, de chorégraphie, de mime, de musique, de chants, de sons, de personnages, de théâtre. L’apprentissage d’ un langage commun.
1996 Branch enseigne des rudiments de mime à Bouduban, qui apprend des notions de solfège à Branch. Après des mois de recherche, de chant, de bee-bop, de jongleries de chaises, de disparitions de doigts, ils créent leur premier spectacle ”UN CERTAIN JE NE SAIS QUOI…”.
1994 Branch Worsham, mime du Kansas et Jacques Bouduban, violoncelliste du Jura se rencontrent en Suisse, où Branch épouse une amie de Bouduban. Ils reprennent des sketches créés par Branch et le contrebassiste Lauri Antilla en Suède.